Nous devons mourir !

La vie est devenue d’une tristesse inquantifiable.

Je ne vois-plus, tout est sombre, ma ville s’éteint, se meurt un peuple. Enfermé, cloîtré comme des nones. L’agressivité, la peur et la solitude augmente, les esprits se rompent, tout s’éclate. Demain ce ne sera guère beau, pour les délaissés, d’un monde, d’une histoire.

Et si c’était très bien ?

Pour que la planète et même, que l’univers survive, l’humain doit périr, c’est ainsi. Tuer l’humanité, c’est aussi ça, défendre la vie ; celle-ci ne s’arrêtant-pas au nombrilisme de l’espèce, ayant souvent cru que sa raison lui donnait plus de valeur, plus d’illogismes oui, d’importance, non ; là dehors, d’autres vivent et tentent de résister aux assaults quotidien. Ils se reposent un peu.

Acceptons notre sort.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.