.

De tout ce que j’ai été, de tout ce que j’aurais pu et dû, il en sera toujours des questionnements. Il n’y avait-pas de vérité dans ce tourment, dans ces peut-êtres, de la douleur avec des accalmies passagères.

Parce que dans la vie il y avait plus qui nous animait, que les voies classiques. La destruction, nous tendait aussi les bras et je voulais comprendre ce que j’étais. Il faut laisser les gens comme moi se déchirés, c’est ainsi que nous créons le mieux. Malheureusement, je ne pouvais-pas que me détruire seul, il me fallait vous forcer à repenser votre monde.

Nous n’avons jamais été destiner à marcher de concert, mais plutôt l’un contre l’autre et c’est aussi très bien, car il y avait plus dans ce monde que ce qu’individuellement nous percevons. D’autant que je ne comprends toujours-pas en quoi les marginaux devraient incessamment avoir tord. Nous avons droit à notre façon de voir les choses et de l’exprimer.

Je suis conscient de tout ce que je perds et j’y vais pareil, car au final, nous mourrons tous et je ne laisse rien de valeur. Voyez bien, que ce fut prémédité et longuement réfléchi. Il n’y a pas de surprise.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.