L’écritO

Cent-trentre-deux pages d’écrites, pour le moment dans ce seul cahier. Le temps à bien passé, je suis un réaliste teinté de symbolisme. Les deux ne sont pas incompatible, au contraire.

Je radote dernièrement et j’écris par le fait même moins bien, j’ai oublié de raconter les choses, les lieux et les histoires, au lieu de simplement affirmer.

Je parvenais même à raconter le néant, c’est fort; pourquoi alors je semble à présent incapable de décrire les choses ? Est-ce parce que les émotions sont moins fortes et nombreuses ? Qu’ai-je oublié en mon âme ?

Je ne peux qu’espérer que mes écrits retrouvent le chemin du juste, tout en demeurant dans le vrai. Car ce qui importe c’est encore le souvenir nous laisserons et les marques que nous imposons, dans le temps.

L’héritage.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s