5 décembre

Lundi matin, toujours rien écrit. Un texte exige beaucoup d’énergie, ça vide, sans rien donné en retour.

Les déchirures de l’âme sont si grandes, que je ne sais jamais par où commencer.

Ce début de décembre particulièrement stressant; déjà que c’est un mois de merde, ingrat, cette année s’est pire.

Je me dit entre deux désespoirs, que j’aurais aimé aller plus loin dans la vie.

Toute une vie qui est inatteignable, laisser en suspends quelque part dans le temps, oubliée à présent.

Dans ce cas, c’est une chance que j’ai plus peur de la vie, que de la mort.

L’écriture est une succession de mots et d’idées, acquise au fil du temps et de l’inspiration qui va.

Demeure un texte assez brouillon, plaira à ceux qui ne se cassent pas la tête.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

2 réflexions sur “5 décembre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s