La quête

J’ai poursuivi un chat un moment dans la nuit, avant de m’apercevoir que c’était après moi que je courrais.  Perdu je ne sais où! Mon moi, le vrai, est dérouté quelque part. Étourdi, ne sachant pas retrouver son chemin.

Le messager ne s’est pourtant pas fourvoyé dans la nuit, non il s’est égaré le jour en pleine lumière. Entouré de vilains hommes plus sombres que le néant lui même, plus amers que le diable sait l’être, dépourvu de tout mystère.

Apeuré un instant par la loi arrêter en face de moi, sirènes ouvertes résonnantes, cherchant le fuyard malheureux. Instant perturbateur, n’aidant pas la raison à retrouvé le messager, donc la voix écho toujours dans la nuit.

Malgré la décennie qui a passé, son message est demeuré intact, comme une cassette indestructible jouant sans cesse. Mais aura t-il encore la force de porter son message? Le vouloir impossible de changer ce monde de damnés.

Sans son messager, la raison est futile, une furie qui ne saurait être contrôlé bien longtemps. Elle finiras par tuée tout ce qui bouge, n’ayant plus l’énergie et la volonté de ce répéter à l’infini. C’est ainsi que des mondes entiers ont fini.

Misérable, cachée dans un coin attendant le retour de son messager. La raison guette à la fenêtre le grand retour de son élu, son autre moitié qui forme son tout. Elle le cherchera sans arrêt, jusqu’à ce que cela devienne impossible.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

2 réflexions sur “La quête

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s