Vue

Vois le tourment qui me tue.
Vois mon cœur qui vie et bat.
Vois comme je suis faible.
Vois comme j’aimerais vivre.
Vois comme j’ai peur et rage.

Vois cette tristesse qui perdure.
Vois cette esprit qui implose.
Vois ce mal qui me gruge de l’intérieure.
Vois au travers de ces yeux l’âme qui pleure.
Vois en ce souffle court, l’halètement du déçu.
Vois en ces tremblements ma peur grandissante.
Vous en cette grosseur des années de dépérissement.
Vois mon reflet, comme il déjà est mort, d’être seul.

Comprends en tout point ce fardeau trop lourd à porter.
Comprends qu’il est presque impossible de gagner.

Réalise que sans toi je n’y peux rien, que je n’y arriverais pas.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s