Révélations P1

Jack Asmo, n’est certes pas mon vrai nom, mais a du vrai, dans l’utilisation. En effet, j’utilise le même partout sur cette toile, je ne me cache donc pas vraiment en arrière d’un pseudo, comme tous, mais d’un nom qui me plais, un nom de plume. Cependant, il est tellement dur à maintenir et deviens tellement lourds des jours, qu’il me viens des envies de le jeter ! Si lourd, il me pèse, me contraint, à demeurer quelque peu dans le faux, cet espace que je reproche si ardemment. Mais il fait tellement partie de moi maintenant, que le jeter reviendrais à tout recommencer. À perdre des amis, des êtres qui croient en lui, dans ce qu’il est.

Avec mes péripéties dernièrement, mes venus l’idée de faire une bataille textuel, jack asmo vs jack asmo dans un seul texte et qui sais, peut-être que ce texte et les révélations viendront plus aisément. Car n’oublions pas que la vision d’un monde et non du monde, vient tout d’abords de soi-même et c’est par moi-même que j’ai bien envie d’en expliquer le chemin, ce cheminement au travers mes pensés et de tout mon être. Certes un émotif, autant dans la rage que dans la peine, je ne suis pas comme les autres humains, blanc ou noir sur certaine choses et même gris. Moi je suis blanc et noir sur presque tout, créant des contradiction de l’être, des déchirures de l’esprit. J’ai des période ou je suis une vrai bête et d’autre ou tout, même un brin de vent m’émoustille les sens, me peinant pour ce monde. Ces moment ou je ne peux pas écouter certaines choses, car je vois tout le monde comme étant exploités et ne pouvant rien faire, me torture et d’autre moment ou c’est totalement l’inverse. Je me plais à les regarder souffrir les êtres, même fictivement.

Tel est mon être, un être doté de blanc et de noir et de très peu voir pas de gris.
N’en éloigne pas plus la grisaille, par contre.

Les extrêmes je les connais que trop bien, je vie avec, comme avec de plus troublants secrets de mon être. Ne vous en faites-pas, ils viendront en temps et lieu.

À suivre..

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Comme ça #8

Héritage de dieux quelques peu moqueurs
Attention de ne pas lui marché sur les pieds
Vivement qu’il te la foutrera sur la gueule en bataille
Encore qu’il prend tout le monde sans réserve
N’espérez pas de polémiques du juste, du bien

Ouste les vilains, faitent place à l’ami de la raison
Utilité du temps, pour peaufiné son travaille
Remplissons nos penses de ces vers, concis , songés

Louons le ciel de nous l’avoir donné, à nous
Ouistitis, joueurs, haineux, parfois nous sommes
Vérités d’un lieu, sans charte ni lois, sans autorité
Ensevelit sous la rage, il est là le rassurant

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Remembrance

Je me souviens quand mon âme était en phase avec le temps.

Tous étaient alors plus clairs et plus doux. Le reflet de mes pensées moins exiguës.

Je voyais le monde avec le vrai, mais aussi l’espoir et la vision du possible.

Dès lors tous pouvaient encore me surprendre, m’émerveiller, même parfois.

Le temps a fait son œuvre et les choses ont changé, de ma prison mon âme s’est brûlé.

À trop avoir du temps de réflexion, voilà bien ce que l’on gagne, bien tristement.

Une connaissance impeccable de soi et une sombre vision véridique du monde.

Elle est bien vraie, car c’est lorsqu’au plus bas, que nous constatons la lâcheté humaine.

Ses tords ainsi que ses travers et ces révélations sont loin d’être belles et grandiose.

Nous plonge dans l’abîme, misérable, sans ressources, comme cela un homme devient vide.

Sans cris, ni pleure, un homme souffre trop souvent en silence..

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Le papillon

Le papillon, pourquoi lui courir après ? Il sera toujours plus vif et plus haut dans le ciel. À porter de mains, mais sans y être vraiment. Beau, magique, mais en même temps quelque peu crapuleux..

À se tenir si près et au dernier instant filer. Il est bien gracieux et enquiquineur.

Pavane pour se montrer, puis dès qu’ennemis vient sais se camoufler, tel caméléon. Pour le meilleur d’une survie. Se fondre dans la masse, son environnement, sa demeure, duquel il porte fièrement les couleurs.

Ainsi est le papillon et certains humains.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Une note

Un nouveau calepin porte à vouloir y écrire, l’essayer.  Pour ressentir le papier et la réaction du crayon qui y glisse. Pas très grandiose comme premier écrit ; Peu importe, qui sait quels trésors il verra au fil du temps. Quels grandeurs et vérités. Absolu ou pas, elle est mienne et tant que des êtres la partage, mon cœur est en joie.

Une vérité si elle ne sert pas à autrui, alors elle est bien futile. Dans l’absence d’utilité se retrouvent bien souvent mes mots, trop souvent même. Ne mériteraient-ils pas mieux ? Surement que oui ! Mais comment en vouloir aux gens , lorsque ces temps-ci mon style est très agressif, bien trop..

Jack Asmo Tous Droits Réservés