Remembrance

Je me souviens quand mon âme était en phase avec le temps.

Tous étaient alors plus clairs et plus doux. Le reflet de mes pensées moins exiguës.

Je voyais le monde avec le vrai, mais aussi l’espoir et la vision du possible.

Dès lors tous pouvaient encore me surprendre, m’émerveiller, même parfois.

Le temps a fait son œuvre et les choses ont changé, de ma prison mon âme s’est brûlé.

À trop avoir du temps de réflexion, voilà bien ce que l’on gagne, bien tristement.

Une connaissance impeccable de soi et une sombre vision véridique du monde.

Elle est bien vraie, car c’est lorsqu’au plus bas, que nous constatons la lâcheté humaine.

Ses tords ainsi que ses travers et ces révélations sont loin d’être belles et grandiose.

Nous plonge dans l’abîme, misérable, sans ressources, comme cela un homme devient vide.

Sans cris, ni pleure, un homme souffre trop souvent en silence..

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s