Perspective

Je regarde vers l’absolu avec un petit air de déjà vue
La dévolue vérité d’un monde entrouvert de perspectives
Enchainer, tourmenter, d’ailes en désordre restrictive
Vers demain, ou hier, je ne sais plus le sens, la direction
Du pareil pour les êtres coincé dans l’infecte défection
D’excréments bassinal, nous ne savons plus à force d’y tourner
De quel coté va la vie et du quel vient-elle ? Tournoie, noyez
Éclaboussé par mes semblables, à couvert j’aimerais bien
Hélas soi-t-il que le moi, le présent,  ce soi perdu en chemin
En cherchant le messager, son coté absent
Maintenant les deux sont perdus, pas âme qui vivent
Pour s’en souvenir, de l’un comme de l’autre, futile !
Le corps délaissé marche malgré tout dans cet abime
Vile, très vile sont les gens de s’oublier soi-même
Quand est-il des murmures absents des connaissances
Censé te rappeler, t’aider dans la recherche, la renaissance
Où sont ses amis, familles, tout humanoïde se souvenant ?
Sont-ils tout comme moi, le demi-mort errant,
Trop occupé à flotter quelque part à côté de la vie ?
Un jour vous verrez que comme les étoiles dans l’infini
Je suis, qui sait, peut-être déjà éteint
Vous me voyez d’autres époques, irrestreint.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.