À vrai dire

Ce soir je pourrais dire beaucoup
Mais je ne ferais que radoter
Tel un vieux grognon en fin de route
Non ce ne doit pas être moi
Le changement viens du temps
Et non des êtres, eux prisonniers
Je ne peux que m’émerveiller
De mes propres textes ici, ce soir
Entre deux moments perdus, à relire
Stupéfaits du peu d’importance
Comme si pamphlets ou similaire
N’étaient pas textes pour mon blog
Étrange n’est-ce pas ?
Ils respectent toutes mes idées
Et ce que je suis au fond, à l’intérieur
Je relis le début du sujet et je me dis
Qu’à ma manière je participe de mon mieux
À quoi bon seulement critiqué les inepties
D’un monopole, gouvernement etc..
Quand tous les hommes sont égaux
Responsables.

Mais revenons à mes moutons
Plusieurs de mes textes ici
Devraient trouver leurs places sur mon blog
Ainsi soi-t-il.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.