En moi!

En moi deux tyrans et l’innocente, ce battent pour le contrôle absolu.
En moi une guerre sans merci, une guerre de pouvoir, sans mots.
En moi trois êtres incomplets, les uns ne vivant pas sans les autres.

Mes tyrans sont tantôt fou du roi, tantôt boucher. Cynique et amer.
Mon innocente est faible et inutile, elle contribue au désespoir.
L’incompatibilité la plus total, le désarroi viscéral du colosse antisocial !

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Vrai

Voir pour comprendre
Voir pour croire
Voir pour confirmer

Voir pour séparer le faux du vrai, tel est moi…

Non, la brume ne m’a pas assez entourer pour m’empêcher de voir !
Non, la folie du grand fou ne m’embrouille pas assez pour tromper mon jugement !

Seul la sagesse me manque ici-bas, cela me cause bien du tort…
Je n’ai point encore croisé le chemin de celui qui sait pour lui demander le grand secret.

Voir pour apprécier
Voir pour justifier
Voir pour s’abandonner

Tout ce qui compte encore, c’est le vrai…

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Vue Dévoilée

Aujourd’hui j’ai réalisé que je me suis toujours battu que pour les autres et pourtant a tort j’ai souvent demandé une reconnaissance qui ne m’est pas dû.
Quand on ce bat pour plus grand que soi, ce n’est justement pas pour soi, une erreur qui m’a valu bien des ennemis…

Aujourd’hui je sens mon fardeau m’anéantir, je sens chaque os de mon être se briser un à un. Je n’ai plus suffisamment de force pour le porter, je choisis pourtant de le garder… Jusqu’au bout je porterais ma croix, même s’il n’en restera plus rien quand je n’y serais plus !

Aujourd’hui je vois ce qui m’a trop longtemps échappé… Et oui même moi qui ai vu et entendu là où tous sont aveugles et sourds, il y a bien des choses de mon être que je n’ai pas compris. Aujourd’hui je réalise quand me battant contre tous, j’ai oublié de me battre pour moi.

Dans ces derniers souffles je vois enfin… Et je comprends pourquoi tous mon fuient comme la peste !

Je ne peux ni les blâmer, ni les acclamer… L’humain est ce qu’il est, critiquer ne servirai plus à rien !

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Moi

Moi, j’entends ce monde vivre, sans le rejoindre.
Moi, je compose dans le noir, la lumière m’embrouille.
Moi j’écris l’absence, l’incompréhensible, la raison et le vrai !

Vivre pour composer dans le noir, l’absence, l’incompréhensible, la raison et le vrai…
Sans rejoindre la lumière, sans écrire le pourvu, le compréhensible, la démence et le faux…

Tous les simplets peuvent écrire et décrire le soleil !
Tous les pauvres peuvent expliquer la richesse de l’amour !
Mais qui peut décrire l’inexistant ? Qui a le courage d’affirmer le néant ?

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Décevoir

Je déçois par mes actions…
Je déçois par mes promesses non tenu !
Je déçois par mon attitude et de sur-quoi mon humeur !

Bien sûr je pourrais me questionner longuement sur la pertinence de mes gestes !
Je pourrais m’apitoyer sur mon sort et pleurnicher dans un coin !
Mais pas aujourd’hui, aujourd’hui je m’assume…

Mais au fond sérieusement qu’est-ce que j’en ai à foutre ?
Ne faut-il pas vivre pour soi avant les autres ?
N’est-il pas dit que si tu te sens bien dans ce que tu fais, c’est bien ?

Ce monde est tellement remplit de contradictions…
Qu’il peut bien tourner de travers, sans but !
Et se poser toujours les mêmes putains de questions !

Va..

Jack Asmo Tous Droits Réservés