Le mystère

Il y a trop de gens « temporaires » autour de moi, je ne peux pas tellement m’y attacher, car je sais qu’ils n’y sont pas pour toujours. Je ne souhaite pas souffrir, mais qui le veut ?

Pour ne pas me blesser j’ai coupé pas mal de choses, enfin moi et mon inconscient. Pour se préserver nous avons cessé de vivre, les deux sphères de l’être en parfait accord. L’image est véridique, un mort-vivant je suis bel et bien.

Vous croyez que ce n’est qu’une image, une fable, servant à appuyer ce mal de vivre; mais non, c’est la pure vérité. Une sombre, mais vraie. Cette précédente phrase résumant tout mon œuvre. Permissive elle n’est pas, mais juste, voilà mon être en ces temps, le voici ce Jack.

Ce mystérieux n’est en fait qu’un être se trouvant plus du côté des morts, que des vivants, telle une histoire achevée.

Une lueur parfois vient, mais ce n’est plus que passage, perdu ils sont et moi avec eux.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.