Routes

En sillonnant les routes de mon beau et grand pays, malgré ses travers. En contemplant ses trous et ses déchirures, l’on se croirait presque à Bagdad parfois.

Tout comme là-bas, ses imperfections racontent les histoires au fil du temps. Chaque déchirure est une preuve du temps qui passe et de la présence des hommes. Sinon elles ne seraient pas, il en va de soi.

Tout comme nous …

En observant d’avantage ces empreintes de freinages, se trouvant sur les routes, nous raconterons peut-être histoires plus dramatiques. Laissant libre recours à l’imagination.

Qui sait combien de marques, cicatrices, nous portons et porterons à travers nos vies.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s