Le vent et la mère

Vers dehors, vers une vie. Besoin de sentir le vent, la nature vivre.
Loin, loin de la fausseté. Des grands canards velus, imbu d’ivre.
Exister, pour faire changement. Le temps propice à ré-essayer.
Envie d’être à l’extérieur, pour écrire autre chose. Espère remonter.
Arrrggg ! Sachant bien, qu’impossible de récupérer tout ce temps perdu.
Même si je ferais tous les efforts, rien ne me redonneras ces minutes.
Le comprenant, ces instants dans cette jungle urbaine, même minime.
Pourrait bien se révèle les derniers, à savourer. Où il me portera, énigme.
Ce vent, ce vent, il ne faut pas ne fuir. Ne vous mettez pas à l’abri, amis.
Savourez-le, croyez à sa main forte, son pouvoir sur tout ce qui est et vie.

==========

Le vent nettoie ce qu’il doit l’être et alimente le feu purificateur.
Le feu n’est pas l’ennemi de ce monde, il est l’ami démolisseur.
Des cendres, renaitra la vie, plus forte que jamais. Engrais naturel.
Le vide, bien grand parfois est un élément négliger. Voici l’intentionnel.
L’eau calme et sereine, en apparence. Endurez la pacificatrice.
La terre elle, contrôle assurément tous. Arrive la belle dominatrice.

Mère nature, est un tout symbiotique avec ces fidèles éléments. Elle peut donner de merveilleux cadeaux, comme les reprendre à tout instant. Tout ce qui lui appartient. Oui ! Même nous. Cessons d’oublier notre place, dans cet espace. Les dimensions qui nous régisse, sont trop fortes et entourées de beaucoup de mystère. Impossible à saisir, l’infiniment petit et grand. Dans l’esprit d’une créature qui se croit maître de l’univers, qui est sur d’être le tout puissant. Nonnn ! Car il est de mise de dire, le peureux. La peur domine tout et s’en trouve même, la réponse aux pourquoi.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

6 réflexions sur “Le vent et la mère

  1. Le temps… s’il est dirigé par quelqu’un d’autre, alors, on le cherche. Mais si on en est le maître alors, on peut plus aisément en profité, et « on a le temps »…
    Mais qui peut être maître du temps ? Qui détient le sablier de nos vie ?
    Maître du temps ou bien maître de son temps… Temps & vent, feu, eau & terre…
    Hihi, ton petit texte m’inspire drôlement ! Si de mes crayons sort un joli petit dessin, je t’en ferai part !
    Bises
    Cerise

  2. ça y est, le dessin est né… d’un coup de crayon, d’une ligne courbe et sombre… Le penseur du temps, aidé des élément à vu le jour, (je l’avoue, pendant un cours). Il n’est encore que papier, mais les minutes, les heures vont s’écouler et il rejoindra la toile, numérisé.
    🙂
    Bises
    Cerise

  3. Salut tous, je tiens à dire merci à mon cousin Alain, pour son commentaire. Celui-ci aussi était en indésirable, sans raison et de coup, je viens juste de l’apercevoir.

    ++

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.