Raconte-bien

Un jour, une heure, des minutes
Un an, une décennie, des saisons
Tout ce ressemble pour le fou

Textes après textes,
qu’ais-je compris
qu’ais-je gagné
Et vous?

Répétant sans cesse les mêmes cassettes
Devrais-je m’arracher la peau et prendre des clichés
Pour qu’enfin vous compreniez mon désarroi

Quand le fou c’est fatigué d’être fou
Qu’il a amorcé des changements marquant
L’avez-vous seulement remarquer
Ou l’avez-vous combattu, car le fou est amusant
Le garder au fond, c’est la jouissance des grigous
Avares de tumultes, de sensations fortes et vives
Pour bien se sortir de leurs piètres existences
Les emmenant à ressentir enfin quelques choses
Ils n’ont pas autres possibilités, croirait-on, pour vivres
Autrement que sur le dos des autres.. J’en doute fort
L’humain est ainsi fait, mais donne-lui l’anonymat
Pour voir enfin son vrai visage, petit lâche il fait bien
Les mâles de la société humaine, se sont presque éteint
Avec l’arriver de ce faux miroir, second du genre
Qui ne reflète rien d’autre que le néant lui-même
L’anarchie ou les règles de la jungle sont inverser
Ou les faibles créatures, peuvent survivre au forts
Car ils ont les techniques pour faire fuir tout ce qui est bon
En ce lieu seul ils ont avantages, car en dehors, ils valent rien
Même grands avec de grosses voix, ils jappent et tous s’en foutes
Les réduisant plus méprisables que des caniches en tutu rose
Je ne tomberais pas dans la vulgarité facile, en parlant de leurs minis entre-jambe
Que la nasa cherche encore avec leurs équipements sophistiqués de détection
Ou ces femmes qui ne comprennent pas, que faire des mamours en lignes
C’est trompé quand même, elles ne sont pas moins des garces adultères
Le petit Jésus pleure de tout là-haut en les voyant, moi je m’en fous je suis athée
Que dire de c’est trolls qui t’attaquent sans raison, te poursuive partout
Ne te laissant même pas souffler, te calomnies, te diffame et atteigne à ta réputation
Partout sur le web, se créant même des lieux pour le faire, quand se n’est pas sur les tiens

Non, moi je vous le dit; Ce monde est viré complètement maboule.
Et le fou lui, en a marre d’être le jouet de tous…

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s