Le poète

Tourne tourne les moulins de feux
Tombe tombe l’homme idiot
Tambourine le silence

Carcasse mauditement achevée
Carcan sers trop l’homme banal
Conclusion hystérique

Éloge funeste d’un rat décent
Éclat de rire d’un monde mortifier
Éblouissement transparent

Antonyme moins opposé que l’humain
Anonyme dévoué de ce monde ignorer
Astral démagogie

Inventeur de mots et de sens
Individu doté d’une raison
Le poète crois trop..

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s