Gamin

Jadis je parcourais les lits de ce monde, encore insouciant, sans me poser moult questions. Pourtant c’est entre les cuisses des femmes, que ce cachent tous les secrets du monde.

L’homme ce précise par son histoire et son vécu.
Ce qu’il a dans les tripes, dans sa putain d’âme.
Sinon qu’une autre lavette déchut sur les rives de ce monde.
Qui comme une guenille sale, ne mérite que d’être jeté.

La femme, c’est le raffinement, la subtilité, l’hypocrisie.
Ne lui tourne pas le dos, ou elle te poignardera.

On ne peut pas lui faire totalement confiance.
Même si notre cœur, ou notre queue, le voudrait autrement.

Condamner à vivre ensemble malgré tout nos travers.
Sans elles, il y aurait certes moins de pulsions dévastatrices.
Mais exempt de séduction, à quoi servirait de se faire tout beau…

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.