Perdu

Une torture qui perdure, éternellement perdue.
Rien n’est plus dure que la vision du néant.
La chiure d’un monde sans vérité, d’un cœur meurtri.
Aussi pure qu’est la mort en soi.
Obscur tel un vautour, rôdant en quête.

Une torture qui perdure, plus dure que la chiure d’un monde sans vérité, aussi pure qu’obscure.
Éternellement perdue la vision du néant d’un cœur meurtri, qu’est la mort en soi rôdant en quête.

Éternellement perdue, une torture qui perdure.
La vision du néant n’est plus dure.
Un cœur meurtri, chiure d’un monde sans vérité.
La mort en soi est aussi pure.
Rôdant en quête, obscur tel un vautour.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.