Frères d’armes

Chers frères d’armes,

Nous avons combattu côte à côte,
nous avons souffert ensemble
et dans la mort même nous sommes allés !

Aujourd’hui seul qui reste c’est moi,
toujours je porterais vos mémoires en moi.
Toujours je vous ferai honneur en me souvenant.

Est-ce assez comme rédemption ?
Est-ce suffisant pour espère votre pardon ?
Est-ce que dans la mort vous gardez de la haine envers moi ?

Je sais que je n’ai pas été assez fort pour vous garder près de moi.
Je sais que j’ai failli au devoir de veiller sur vous, j’ai failli à voir !
Je n’ai pas été en mesure de suffisamment anticiper les coups ennemis !

Je vous demande pardon pour cet échec.
Puissiez-vous un jour trouvez la force de me pardonner.

Jack Asmo Tous Droits Réservés

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s